Ce que la maternité a changé pour moi.

Aujourd’hui, je vais me livrer un peu plus, en vous expliquant ce que la maternité a changé pour moi. Car oui, il ne faut pas se voiler la face, une grossesse et l’arrivée d’un enfant change beaucoup de chose dans nos vies, en bien, en moins bien, cela dépend de l’avis de chacun.

Mais, une chose est aujourd’hui certaine, c’est l’amour inconditionnel que je porte à mon fils.

20171018_213019

 

Alors, voyons voir, par quoi commencer ?

Ah, je sais, mon corps ! Et oui, forcément, qui dit grossesse, dit corps qui change. Juste avant la grossesse, je venais de perdre 12 kg, non sans efforts, mais je n’ai pas eu le temps de profiter de mon nouveau corps puisque je suis très vite tombée enceinte. Aujourd’hui, il me reste 4kg5 à perdre pour retrouver mon poids d’avant grossesse. Et puis, il y a ces hanches … Non, mais on en parle de mes hanches ? Je crois que c’est le plus dur à encaisser. En ça n’est pas les « Non mais c’est normal, il fallait bien qu’il passe ce petit » qui m’aident. Bien-sur qu’il fallait qu’il sorte, mais moi, quand je sort d’une pièce, je ne pousse pas les murs hein. Bon et puis on ne parlera pas de l’état de mon périnée?  Non, on n’en parlera pas. Je ne peux dire qu’une chose, Bibou faisait 4 kg à la naissance. Voilà voilà comme on dit.

Ensuite… ah oui, avant, j’étais ce que l’on appelle une « grosse dormeuse » et en moyenne, je dormais entre 8h et 10h par nuit, sans problème. Maintenant, quand j’arrive à dormir 6h (et pas d’affilée, sinon ça n’est pas drôle), c’est la fête ! Alors, oui, on vous dira « Non, mais tu verra, on s’y fait ». Soit les gens mentent, soit je ne suis pas comme les autres, car moi, je ne m’y suis pas faite du tout. Je cumul un manque de sommeil qui ferait pâlir le Mont Blanc.

Les douches. Avant, je prenais des douches classiques. Pas trop longues, pour les économies et l’écologie, mais sans me presser non plus, en écoutant de la musique pour me réveiller et me détendre. Aujourd’hui, la douche, c’est 3 minutes top chrono, toujours avec le stress que Bibou se réveille s’il est à la sieste, ou avec un public s’il est réveillé. Et ça, c’est quand tout se passe bien.

Le passage aux toilettes. Désolé, mais je crois que tous les parents me comprendrons si j’en parle. Avant, le passage aux toilettes était pour moi signe d’un moment d’intimité. Mais ça, c’était avant ! Maintenant, c’est la porte ouverte (quand je suis seuls avec bibou bien sur, faut pas déconner quand même), avec un petit bonhomme qui me regarde, mort de rire. En temps normal, ça en perturberait plus d’un quand même. Le plus dur, c’est de se rappeler de fermer la porte quand il y a du monde ou que l’on est dans un lieu public, tellement c’est devenu naturel.

Les coups de téléphone à des amis ou de la famille. Avant, je prenais le temps, je me baladais dans la maison, je passais du canapé à la chaise, etc. Maintenant, après 3 « Manoë, pas la prise », 2 « Manoë, pas les croquettes », 4 « Manoë, laisse les DVD », et tout un tas d’autres phrases, en me levant toutes les 2 secondes pour le rattraper. Du coup, la plupart du temps, ça se termine par un « Je te rappelle plus tard » qui se transforme en un SMS 4h après « Désolé, je n’ai pas eu le temps de te rappeler. A plus ».

Les sorties. Avant, avec papounet, on aimait bien se dire à la dernière minute, « ça te dit, on se fait un resto ? », ou même mieux « Fais ton sac, j’ai réservé dans un hôtel pour ce week-end ». Et hop, c’était parti. Maintenant, si on veut sortir au resto, il faut réserver, mais pas au moment du repas, où alors il faut emmener de quoi lui donner à manger. Pas trop tôt, ni trop tard, pour ne pas tomber au moment du dodo. Il faut demander de la place pour la poussette, ou une chaise haute. Et pour les week-end, heu pardon, les quoi ? Pour le moment, nous ne sommes pas encore partie, sauf dans la famille. De toute façon, nous n’avons pas la place dans la voiture pour mettre le lit parapluie, la poussette, la valise de bébé, le sac à langer, la réserve de nourriture pour bébé, et un sac pour nous. La voiture va donc aussi changé, pour un modèle plus grand.

Et il y a plein de choses comme ça, le salon qui ressemble à King jouet, après le passage d’une horde de sauvageons en couche culotte, la maison qui ressemble à une prison entre les barrières de sécurité, les blocs portes et autres blocs tiroirs, le siège auto dans la voiture qui oblige le passager avant à avoir les jambes dans le tableau de bord, etc, etc …

20170924_191647

Mais ce qui a vraiment changé dans ma vie, ce sont mes priorités. Je le dit souvent, mes valeurs n’ont pas changées, mais mes priorités si. En effet, avant, ma vie c’était boulot, association, bénévolat, je n’arrêtais pas. Jour, nuit, week-end, jours fériés, ça ne changeait rien pour moi. Je pensais travailler jusqu’au bout de ma grossesse et reprendre le boulot très vite. J’ai finalement du m’arrêter à 6 mois de grossesse, pour raisons médicales, et quand il a fallut reprendre le travail, je n’ai pas pu me résoudre à laisser Bibou. J’ai donc posé un congé parental.

Aujourd’hui, ma priorité, c’est mon fils, ma famille (et moi, accessoirement). J’ai toujours envie d’aider les autres, de donner de mon temps, mais plus jamais au dépend de ma vie de famille.

Et oui, car ce qui a aussi changé, c’est que maintenant, je peux dire, « Nous sommes une famille ».

IMG_20170913_101957_415

 

Et bien sûr, ce que j’aime par dessus tout, c’est que maintenant, je suis une MAMAN !

20171020_133434

 

 

2 Replies to “Ce que la maternité a changé pour moi.”

  1. J’adore ! De l’humour à la passion, tu décris avec brio les bouleversements d’une vie quand on devient parent. Ça parlera forcément à beaucoup, en tout cas, moi, je me suis retrouvée dans tes lignes 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s