Les premières vacances de Bibou … ou les pires vacances de notre vie ?

Bon OK, le titre est un peu racoleur … enfin … pas tant que ça.

Ça ne sera pas mon meilleur article car je couche les mots sur l’écran comme ils me viennent, mais c’est un article personnel et vrai.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler de nos premières vacances avec Bibou, et celles ci n’ont pas été de tout repos. Loin de là ! Je me suis dis que nous ne devions pas être les seuls à avoir vécu des vacances si épuisantes qu’on se demande si c’était une bonne idée. En lisant ces lignes, peut être que quelques parents se sentiront moins seuls, ou au moins, certains pourront sourire. Le but n’est pas de faire pleurer dans les chaumières (ça se dit encore ça ?), mais bien de partager un bout de la vraie vie de parents.

Je vous rassure, je ne suis pas (que) une mère indigne, il y a tout de même eu de bons moments pendant ces vacances. Par exemple, quand Bibou a découvert la mer, ça c’était vraiment super. D’ailleurs, nos sorties quotidiennes à la plage ont été nos meilleurs moments. Bibou était calme, il s’amusait, il découvrait, pas de cris, pas de pleurs, etc etc … Et nous pouvions même, avec papounet, nous relayer pour en profiter un peu et nous baigner. Nous avons fait des châteaux de sable avec lui. Enfin, Papounet montait une tour et Bibou l’écrasait dans la minute.

Biboudecouvrelamer.jpg
Bibou découvre la mer.

Mais ça n’est pas tout, il y a aussi eu les tours de manèges, sur le superbe carrousel du Cap d’Agde. Bibou adore les manèges et papounet et moi pouvions nous poser tranquillement, le temps d’une glace, en regardant notre bonhomme sourire et s’amuser.

Bibouaumanege.jpg
Bibou sur le carrousel du Cap d’Agde.

Et puis, il y a eu cette sortie au resto le dernier soir, dans notre résidence, ou Bibou s’est endormi dans sa poussette. Non seulement il a mangé son petit plat sans rechigner et sans réclamer dans nos assiettes, mais en plus, comme il s’est endormi pendant le plat, nous avons vraiment pu déguster notre dessert au calme.

Passons maintenant au reste des vacances . Vous savez, ces moments où l’on se dit qu’on ne peut pas appeler ça des vacances.

Avant d’être parents, Papounet et moi partions assez régulièrement en weekend et en vacances. Nous adorions découvrir de nouvelles villes, de nouvelles régions, de nouveaux paysages. Nous aimions profiter de ces moments pour nous lever quand nos corps nous disaient que c’était le moment, manger quand on le souhaitait et ce que l’on voulait. On se promenait beaucoup, en voiture, en vélo, à pied, etc … Très peu de plage et de farniente pour nous.

Avec un enfant, tout change ! (Je n’invente rien hein) Et oui, on ne se lève pas quand on veut, mais quand mini nous a décidé qu’il avait assez dormi. Fini les supers grasse mat pour récupérer un peu de notre fatigue accumulée toute l’année. Il faut penser à manger pas trop tard, dans un lieu où l’on va pouvoir installer bébé en sécurité, où il y a des menus adaptés (à un prix raisonnable) ou un micro-onde pour réchauffer le plats de bébé. On ne peut pas faire toutes les activités que l’on aimerait faire, car elles ne sont pas toutes adaptées aux enfants (Non, sérieusement, difficile de profiter d’une dégustation dans un domaine viticole avec un bébé qui court de partout… sauf si vous lui faite aussi goûter, mais là, vous passerez vraiment pour un parent indigne). Tout le planning doit être calculé en fonction du rythme de nos bambins.

Nous nous sommes dit qu’une sortie en petit train pour découvrir la ville, ça serait chouette. Bibou serait content, et nous pourrions en profiter pour découvrir le coin, autrement. Mais quelle idée à la con !!! Bibou a passé son temps à vouloir se lever pour passer sur les banquettes avant ou arrière. Impossible de le tenir en place. En plus, avec mon esprit tordu, je n’arrêtais pas de me dire qu’il n’y avait pas de ceinture de sécurité. Passer des semaines à choisir le meilleur siège auto, le plus sécurisé, et poser son gamin sans aucune sécurité dans un petit train. Bon, ça je sais, c’est surtout dans ma tête (Papounet me le dit assez souvent). Bref, 1h horrible et épuisante, à passer notre temps à demander à Bibou de s’asseoir et à stresser.

Et puis, il y a eu le bateau. J’adore les ballades en bateau, et ça fait parti de nos petits rituels de vacances. Nous nous sommes donc dit que le bateau à vision sous-marine serait une super idée avec Bibou. Je l’imaginais déjà avec ses grands yeux bleus écarquillés devant les beautés sous-marines. Finalement, nous avons passé une bonne partie de la ballade à courir après Bibou qui voulait découvrir l’ensemble du bateau. Il a du passer en tout et pour tout, 5 min dans la partie inférieur. C’était beaucoup plus drôle de monter et descendre les escaliers (en métal, supers étroits et en colimaçon). Au final, Papounet et moi avons finis la ballade malade, assis à l’arrière de bateau à l’air frais, à attendre avec impatience la fin du voyage tout en espérant ne pas vomir. Bibou, lui, s’est finalement endormi dans les bras de papa.

Et puis, il y a eu les sortis au resto. Soit nous emmenions le petit plat de Bibou, et il refusait de le manger et piquait dans nos assiettes. Soit nous lui prenions un menu enfant, et hormis avec les nuggets et frites, c’était le drame. Bibou en mettait partout et ne mangeait même pas la moitié de son plat. Nous passions plus de temps à ramasser derrière lui qu’à profiter.

Bibouauresto.jpg
Bibou au resto.

Enfin, il y a la passion de Bibou pour les aspirateurs. Alors oui, c’est marrant 5 min, mais quand il n’y a pas de placard pour le ranger et que Bibou passe tout son temps à jouer avec, et surtout à hurler dès qu’on essayait de le ranger pour sortir, c’est beaucoup moins drôle. (Bon, nous avons le même soucis à la maison, mais au moins, on planque l’aspi dans un placard.) Je vous jure, raconté comme ça, ça parait anodin, mais au quotidien, c’est juste chiant.

Bibouetl'aspi.jpg
Bibou et sa passion de l’aspirateur.

Au final, au bout d’une semaine de vacances, Papounet et moi étions épuisés, physiquement et moralement. Et je ne vous parle pas des galères en rentrant à la maison, avec l’une des chattes qui avait décidé d’uriner un peu de partout dans le salon … non, je ne vous en parle pas, ça serait trop long.

Nos prochaines vacances, nous les envisageons sans Bibou, histoire de nous retrouver un peu à deux. Et pour les vacances d’été, nous avons déjà demandé à ma maman si elle accepterait de passer 1 semaine avec nous, car étonnamment, Bibou est un ange avec sa Nanou.

Malgré tout ça, comme tout parent qui se respecte, nous avons décidé d’essayer de garder au maximum les bons moments. Tous les mauvais moments vont nous servir pour les prochaines fois, où nous essaierons de faire mieux. De plus, nous somme partis en plein début de la fameuse phase d’opposition, alors on peut espérer que ça ne sera pas toujours aussi compliqué.

Bibousortdelapiscine.jpg
Bibou au bord de la piscine avec son poncho Abidoo

Et vous, comment se passent les vacances avec vos bambins ? Avez vous des astuces à nous communiquer pour des vacances sereines ? Dites nous tout en commentaire.

6 Replies to “Les premières vacances de Bibou … ou les pires vacances de notre vie ?”

  1. Nos vacances se passent généralement bien, disons pas pire qu’au quotidien ! En sachant que Tchoupine est très colérique 😅😅😅 C’est plus pour le coucher que c’était embêtant, après une longue journée à la plage, toujours réveillée à 22h, ça me tuait! 😴😴😴
    Sinon vous étiez où exactement ? Parce qu’on va régulièrement du côté de Marseillan, c’est pas loin d’Agde! 😘😘

    Aimé par 1 personne

  2. Ici ce fût aussi nos 1eres vacances avec mini monstre de 19mois fin août et nous avions loué un mobil home….
    Comment dire??? PLUS JAMAIS !!!!
    Autant sa soeur a toujours été sage et s adaptait à toutes situations étant petite (Là a 12ans on rentre dans l adolescence c est plus compliqué 🤦‍♀️)
    Bref lui qui aime l eau à eu peur des vagues donc impossible de se poser a la plage, à la piscine le monde et le bruit le dérangeait aussi…. Il ralait tout le temps sauf le temps des ballades et des manèges…. au resto il tenait pas en place non plus…
    Bref en rentrant plusss épuisé que jamais on s est dit que les camping c est fini qu on optera pour un appart et qu on prie pour qu avec l age ce soit plus facile l an prochain 😂😂😂

    Aimé par 1 personne

    1. J’avoue, au départ je cherchais un mobil home, et finalement, on s’est dit qu’il serait plus sage de prendre une résidence. Nous étions dans des maisonnettes et je penses que ça a un peu facilité les choses … un peu. …en tout cas, je suis contente de voir que nous ne sommes pas seuls 😅. Soutiens entre parents en galère 😂.

      J'aime

    1. Ah oui, à 4 c’est encore un peu plus d’organisation ! C’est vrai que les vacances dans la famille c’est une solution qui peut aider … c’est pour ça que l’an prochain, nous avons choisi l’entre 2 en emmenant ma maman en vacances 😄.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s