Je suis passée aux protections périodiques lavables et je vous dis tout.

Aujourd’hui, nous allons parler zéro déchet, mais aussi respect de soi, de la nature, règles, féminité, etc.

Bref, nous allons parler de protections périodiques. Comme je vous l’expliquais il y a quelques mois dans mon article vous présentant les serviettes hygiéniques Love & Green (https://mamounettealouest.com/2018/05/15/les-serviettes-hygieniques-love-green-enfin-des-serviettes-sans-produits-chimiques-test/), j’ai décidé après mon accouchement de passer aux protections périodiques lavables.com/2018/05/15/les-serviettes-hygieniques-love-green-enfin-des-serviettes-sans-produits-chimiques-test/), j’ai décidé après mon accouchement de passer aux protections périodiques lavables. Tout ne s’est pas fait en un jour sur un coup de tête, il m’a fallu quelques mois de test avant de me lancer pour de bon.

Serviettes hygieniques lavables Mary Shop Cie

Les protections périodiques de chez MaryShopCie

Tout d’abord, pourquoi j’en suis arrivé à faire ce choix ?
Voici ce que je vous disais dans mon article sur Love & Green : « Savez-vous qu’une femme utilise au cours de sa vie, plus de 10 000 serviettes hygiéniques, tampons et protège-slips ? C’est énorme ! Et c’est là qu’on peut légitimement se demander de quoi sont composées ces protections vendues dans le commerce, et qui nous touchent au plus près de notre intimité […] Aujourd’hui, les protections contiennent tout un tas de produits loin d’être sains pour nous, comme des mélanges de cotons cultivés avec des pesticides, de l’aluminium, des alcools, des parfums, des hydrocarbures, …. Tout ça, au contact de la paroi vaginale, très absorbante. Ça fait rêver n’est-ce pas ?« 
Après avoir vu un reportage édifiant sur les tampons sur France 5, j’ai décidé qu’il était temps de prendre un peu plus soin de mon intimité, et d’arrêter de la mettre au contact de toutes ces cochonneries. Et puis après ce qu’elle venait de subir (mon accouchement), je lui devais bien un peu plus d’attention non ? En plus de ça, depuis des années déjà, j’essaie de réduire mes déchets et mon empreinte carbone, et vu la quantité de protections périodiques que nous utilisons dans une vie, laissez moi vous dire que nous sommes loin du zéro déchet !
Alors, je vous vois venir : « ah, mais c’est sale !« . « Je ne pourrais jamais laver mes serviettes ». « Si c’est pour consommer plus d’eau en lavant mes serviettes » … Et bien figurez vous que je me suis fait également toutes ces reflexions.
La première chose que j’ai envie de vous dire, c’est que non, les règles ça n’est pas sale!!!! Contrairement à ce que la société nous met dans la tête, qu’est ce qui peut être plus naturel et donc moins sale que les règles ? On parle de sang humain, d’un mécanisme qui nous permet de faire des enfants, pas de se faire un masque à base de vomi (Désolé, je cherchais un truc crade et c’est ce qui m’est venu en tête … Ne me demandez surtout pas pourquoi, je ne pourrais pas vous répondre.).

Ensuite, pour ce qui est de la consommation d’eau, pensez aux litres d’eau nécessaires à la culture du coton présent dans les protections jetables, ou encore à ceux nécessaires à leur fabrication.

Forte de ces constats, j’ai donc commencé par acheter un premier lot de 2 serviettes hygiéniques lavables de la marque Anaé, dans un magasin bio. Pendant quelques mois, j’ai donc porté ces serviettes soit le jour, soit la nuit, en complément de serviettes hygiéniques jetables bio, pour voir si je les supportais et si j’arrivais à les laver sans problème. J’ai tout de suite adopté le confort du contact avec le tissu, bien plus agréable que celui de la serviette jetables et la sensation d’être en contact avec du plastique. Les protections lavables (en général), tiennent grâce à un bouton-pression. J’avais peur de le sentir et qu’il me gêne, mais pas du tout. Il sait se faire discret et permet de retourner la serviette pour la fermer (pratique à la fois pour le stockage et pour les plier en attendant le lavage). Pour ce qui est du lavage, je le faisais au fur et à mesure (forcément, seulement 2 serviettes), en les rinçant d’abord à l’eau froide, puis en les lavant à la main. Je n’ai éprouvé aucune difficulté pour cette étape. Je ne crains pas du tout la vue du sang, donc ça ne me gêne pas. En revanche, j’ai été très étonnée de la quantité de sang que ces serviettes pouvaient absorber (et donc qu’on pouvait perdre). Je n’ai eu aucun problème de fuite, aucune irritation, aucune tâche. Le seul inconvénient de ces serviettes, c’est la qualité du tissus qui vieillit plutôt mal (c’est pour ça que je ne vous mettrais pas de photos.).

Protections lavables pliées

Les protections périodiques lavables se plient grâce à un bouton-pression.

Essayer cette méthode, c’est l’adopter, j’ai donc décidé de compléter petit à petit mes lots de protections (jour, nuit, protèges-slips), et j’ai découvert qu’une amie, MaryShopCie (Cliquez sur son nom pour découvrir sa boutique), en fabriquait. Bien moins chères que celles trouvées en magasin bio, je lui ai passé une première commande pour tester, puis une seconde car le test fut plus que positif. Non seulement, vous pouvez choisir votre tissu, mais en plus, si vous voulez aller au bout de la démarche, elle propose également des tissus bio. Le tissu vieillit bien mieux et je n’ai aucun souci de fuite. J’ai maintenant assez de protection pour n’utiliser que ça (même si je garde un paquet de Love & Green pour dépanner au cas où, et pour les vacances). Les 3 premiers jours, je les lave au fur et à mesure à la main, pour pouvoir les remettre, et les 2 derniers jours, je les lave à la machine, à la fin. Je compte en acheter d’autres afin de toutes les laver en fin de cycle, pour me faciliter encore plus le travail. Pour le moment, j’ai 6 serviettes de jour, 3 de nuit et 4 protege-slips et j’ai prévu de racheter 4 protege-slips, 2 serviettes de jour et 1 de nuit.

Le gros plus, non seulement au final, je ferais des économies (les protections étant réutilisables en moyenne 200 cycles, en fonction des marques et de l’entretien), mais en plus, je n’ai plus à penser à chaque fois à acheter mes protections (mais si, vous savez quand vous avez zappé d’en racheter et que vous vous trouver en galère le premier jour de vos règles avec 1 seul tampon pour tout le dimanche).

Protection lavables mary sop cie
Un lot de protections périodiques lavables de chez MaryShopCie.

En résumé, je vais faire des économies, c’est beaucoup plus confortable, fini les produits cracra au contact de mon intimité, je n’ai plus à penser à en acheter quand je fais mes courses et je réduis considérablement mes déchets. Je valide à 200 %.
Je n’ai pas encore testé la cup, c’est en projet pour pouvoir me baigner notamment, mais je sais que beaucoup de mes connaissances alternent entre les 2 systèmes.
Pour aller plus, loin, je suis en train de tester la culotte menstruelle. Je n’ai eu pour le moment, l’occasion de ne la tester qu’une fois, mais ça fera l’objet d’un article dans quelques mois.
Et vous, quel système utilisez vous ? Qu’en pensez vous ? Dites moi tout en commentaire.

5 Replies to “Je suis passée aux protections périodiques lavables et je vous dis tout.”

    1. C’est normal, il m’a fallut du temps aussi 😊. C’est pour ça que Je pense qu’il faut commencer par un test avec 2 ou 3, histoire de voir si ça nous convient. C’est un cap à franchir, mais une fois passé, on n’a pas envie de revenir en arrière 😁.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s