Mon journal de grossesse: Le premier trimestre.

Et oui, si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous l’avez appris il y a quelques semaines, je suis enceinte ! Et maintenant que le cap fatidique des 3 mois est passé, j’avais envie de vous ouvrir mon journal de grossesse.

 

Mon journal de grossesse : Le premier trimestre
Pour commencer, cela faisait un moment que nous parlions d’avoir un deuxième enfant Papounet et moi. D’ailleurs, je suis tombée enceinte l’an dernier, mais hélas, j’ai fait une fausse-couche à la fin du printemps. J’ai prévu de rédiger un article sur cette épreuve quand je serais prête. Ce projet était donc bien réfléchis, mais pour rappel, en début d’année 2019, je me suis retrouvée sans revenus, puis-qu’étant en disponibilité de la fonction publique, je n’avais pas le droit au chômage. Donc, forcément, à ce moment-là, j’ai mis le projet bébé en sommeil, le temps de retrouver un emploi. Puis en mai, j’ai débuté chez Tupperware, avant de retrouver un poste à mi-temps au CHU et une mission de rédacteur web pour un site internet. Nous nous sommes dit que nous pouvions donc reprendre nos essais bébé, sans nous douter que cela arriverait aussi vite … encore une fois.
Fin juin, Papounet a dû se faire opérer d’une hernie inguinale, et avait pour consigne de ne rien porter et de ne pas faire d’effort pendant au moins 1 mois. Puis 3 semaines après, il s’est fait retirer un grain de beauté, ce qui a rallongé de 2 semaines cette consigne. Je me retrouvais donc seule pour gérer les courses, porter Bibou, etc etc … Bibou qui, quelques jours après, a déclaré la varicelle. Oh joie et bonheur ! Je venais donc de retrouver du boulot, avec des nuits et des journées de 12h00, en devant gérer un chéri qui devait se reposer et un bambin malade. Et la canicule est venue se mêler de tout ça. Vous voyez le tableau ?

Très rapidement, j’ai été épuisée, il n’y a pas d’autres mots. Je me réveillais fatiguée, j’avais du mal à aller jusqu’au boulot, j’avais des difficultés à gérer le quotidien et je manquais grandement de motivation. J’ai commencé à avoir de fortes nausées également, et des douleurs abdominales. Et puis j’ai fait un malaise, puis deux, puis plusieurs, … Sans oublier les deux grosses crises de migraine avec aura. Au départ, j’ai mis ça sur le compte de mon rythme de vie du moment. Et j’ai du mal à supporter la chaleur, je pensait donc que les nausées viennent de là. Mais fin juillet, j’ai eu du retard dans mes règles. Au départ, pas d’inquiétude, car j’ai des cycles un peu aléatoires. Au bout de plus d’une semaine, je me suis posé des questions. En même temps, je sais que la fatigue peut causer ce symptôme. Direction la pharmacie pour acheter deux tests de grossesse. La tête dans le saut, je gâche le premier test. Le lendemain, j’ai fait le second test qui se révèle négatif. Je n’étais donc pas enceinte, ce qui aurait pourtant expliqué tous mes symptômes, qui s’intensifiaient. J’étais de plus en plus fatiguée, avec du mal à manger, des douleurs abdominales, … J’ai donc pris rendez-vous chez le médecin, qui après m’avoir dit qu’avec mon rythme, j’avais des raisons d’être fatiguée, m’a fait tout de même une ordonnance pour une prise de sang et des tests complets. Problème, nous étions de nouveau en pleine canicule, et je devais être à jeun en nourriture et en eau pendant 12h00. Ne pas manger, pas de problème, mais ne pas boire pendant 12h avec ces température, impossible pour moi (je me réveille même la nuit pour boire.). La prise de sang attendra donc … 15 jours environ. Je dois l’avouer, je commence à avoir peur de ce que l’on va m’annoncer.
Au final, j’ai enfin fait cette prise de sang. Les tubes s’enchaînent et je m’imagine tout un tas de choses. Mais pas que je suis enceinte, puisque mon test était négatif.

L’après-midi même, les résultats arrivaient sur mon téléphone. Je les ai lus rapidement, à la recherche d’une anomalie, mais rien. J’ai regardé vite fait, mais ne remarque rien. J’ai regardé vite fait, mais ne remarque rien. Mais bon sang, qu’est ce que je peux bien avoir ? Si ça n’est pas physique, est ce que c’est dans la tête ? Une dépression ? Un burn-out ?

Le lendemain, j’ai décidé de lire les résultats à Papounet (ce qui est idiot, car il n’a aucune idée de ce que je lui raconte.), peut être pour me rassurer. Puis, à la fin arrivent de nouveaux les béta-HCG. Et là, c’est le choc ! En fait, j’étais bel et bien enceinte, et de quelques semaines déjà ! Le négatif du test de grossesse était donc un faux négatif. Selon les résultats, j’en étais à plus de 2 mois, bientôt 3. Le surlendemain, le remplaçant de mon médecin m’appellait et m’annonce « Bon, à priori vous êtes enceinte » ce à quoi je n’ai pas pu m’empêcher de lui répondre « ah ben oui, à priori on peut dire ça ! ». Vient la question « vous voulez le garder ? » … « Celui-là, j’espère bien arrivé à le garder ».

Et voilà, j’avais enfin une réponse à mes questions et je savais pourquoi j’étais si mal depuis plusieurs semaines. Mais je dois dire que, même si j’étais heureuse de cette nouvelle, impossible pour moi de me réjouir et de me sentir bien. Je ne peux pas m’empêcher de repenser à ma fausse-couche et d’avoir peur de perdre ce bébé aussi. Même après la première écho, où nous avons bien vu que bébé allait bien, voir même plus que bien étant donné les pirouettes qu’il a fait tout au long de l’examen, impossible pour moi de penser que tout va bien. L’obstétricienne qui m’a fait l’echo a essayé de me rassurer en me disant que ce petit bout était bien accroché. Elle m’a d’ailleurs expliqué me comprendre, car elle a 3 enfants, mais a aussi fait 3 fausses couches, et qu’à chaque grossesse, elle ressentait la même peur que moi.

 

La première écho de bébé 2.
La première écho de bébé 2.

Au final, je dois dire que ces 3 premiers mois n’ont pas été de tout repos. Je suis très heureuse d’être enceinte et mon « petit » ventre commence à me rassurer. Mais aujourd’hui, je suis bien contente qu’ils soient derrière moi, et j’espère que les prochains mois seront plus calmes. (Quand je finis d’écrire ces lignes, je suis dans mon 4ème mois, et pour le moment, ça n’est pas beaucoup plus simples … Mais ça, je vous en parlerais dans le prochain chapitre). Très vite, nous l’avons annoncé à Bibou et lui avons tout expliqué. Il est très heureux de savoir qu’il va être grand frère et est plutôt protecteur avec moi. Nous avons pas mal de choses à organiser dans les prochains mois, à commencer par des travaux dans la future chambre de bébé. J’ai hâte de commencer, car cela va nous permettre de nous ancrer encore plus dans cette future vie à 4.

 

Photo de mon ventre au 3ème mois.
Photo de mon ventre au 3ème mois.

 
Et vous, comment s’est passé votre premier trimestre de grossesse ? L’avez-vous bien vécu ? Avez-vous été malades ? N’hésitez pas à tout me raconter en commentaire.

 

 

8 Replies to “Mon journal de grossesse: Le premier trimestre.”

  1. Après une fausse couche et plusieurs insémination pour bébé 1, bébé 2 est arrivé quand on s’y attendait le moins aussi. Autant je n’ai pas voulu croire à l’annonce de ma première grosse ( peur d’une nouvelle déception) autant pour bébé 2 je l’ai tout de suite senti et j’ai éclaté en sanglot. C’était un doux mélange de panique et de joie. Mais les débuts on été un peu chaotique car à la première échographie on nous à annoncé un œuf claire et on nous à demandé de revenir une semaine plus tard. 7 jours c’est très long dans ces moments là. Mais heureusement après quelques jours à profiter bébé 2 était bel et bien là.

    J'aime

    1. Ces attentes peuvent être longues. Quand j’ai fais ma fausse couche (même si je savais au fond de moi le résultat), j’ai du attendre 5 jours avant la confirmation officielle que c’était fini. Du coup ils ont combien d’écart les 2 loulous ?

      J'aime

  2. Ma première grossesse , il y a bien longtemps…..est arrivée après une fausse couche. J’ai eu 2 filles et à chaque fois le premier trimestre a été fatigant, il faut bien que le corps s’organise n’est ce pas ? Profite bien des mois qui arrivent, ce seront les meilleurs. Je te souhaite tout le meilleur.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s