J’ai décidé de réduire nos déchets.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous proposer un article sur la réduction des déchets à la maison. Je ne parle pas de « 0 déchet », car j’en suis très loin, mais simplement des petits gestes du quotidien que chacun peut mettre en place. Cet article n’a pas vocation à être moralisateur, simplement à donner des pistes à ceux qui souhaiteraient se lancer dans la diminution des déchets, ou à ceux qui le font déjà, mais cherchent de nouvelles idées. Ici, vous allez le voir, je parler surtout de diminuer les déchets en plastiques, mais pas que.

Dans ma commune et les communes alentours, le tri est bien implanté, avec une poubelle pour les déchets ménagers, une pour les cartons et plastiques, une pour les papiers, une pour le compost et un conteneur pour le verre. Cela peut paraître fastidieux, mais il suffit de prendre l’habitude. C’est quelque chose que j’apprécie et que j’aimerais voir se développer encore plus, partout en France.

Voici donc quelques idées.

Dans la salle de bain.

Je pense que c’est l’endroit où j’ai été la plus efficace, mais j’ai encore pas mal de choses que j’espère mettre en place dans les années à venir.
Tous les matins, j’utilise une lotion pour nettoyer mon visage, mais je n’utilise pas de coton pour l’appliquer. Depuis la naissance de Bibou, je suis passée aux lingettes lavables. Les miennes viennent de chez MaryShopCie. Je les ai achetées pour la toilette de Bibou, mais je les utilise personnellement tous les jours.

lingettes lavables maryshocie.jpg
Lingettes lavables de chez MaryShoCie

Vous pouvez les utiliser également pour vous démaquiller, mais j’ai choisi une autre option, le gant démaquillant de chez Yves Rocher. Il s’utilise simplement avec de l’eau et c’est très efficace (je n’y croyais pas vraiment avant de tester) et cela permet de ne plus acheter de démaquillant. Et hop, d’une pierre 2 coups, un emballage (celui du démaquillant) en moins.

Gant démaquillant Yves Rocher.jpg
Gant démaquillant Yves Rocher

Comme vous le savez, je n’utilise plus non plus (ou très peu), de protections périodiques jetables. Je suis passée aux lavables, toujours chez MaryShopCie, depuis plusieurs mois maintenant, et je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. (N’hésitez pas à lire ou relire mon article.).

Serviettes hygieniques lavables Mary Shop Cie
Les protections périodiques de chez MaryShopCie

Depuis quelques jours, j’ai supprimé un emballage en plastique de plus, en passant des gels lavants intimes (plein de produits cracra, soit dit en passant.), au pain d’hygiène intime bio. J’en suis très satisfaite et maintenant, je sais ce que j’utilise.

Pain hygiène intime.jpg
Pain d’hygiène intime Ballot-flurin
Mon déodorant maison.jpg
Mon déodorant maison.

 

Je fabrique moi-même mon déodorant, à base de produits naturels, depuis bientôt 3 ans maintenant, et encore une fois, je ne reviendrais pas en arrière. Non seulement cela fait des emballages en moins, mais en plus, j’utilise des produits naturels et c’est très efficace. (Retrouvez la recette ici).

Je ne suis déjà pas une grande consommatrice de produits et de maquillages, mais j’ai encore plus limité ce qui se trouve dans mes placards et je ne m’en porte pas plus mal. J’essaie également de choisir des produits dans des contenants en verre, que je peux réutiliser pour mes propres préparations.
Les prochaines actions que je souhaite mettre en place (le temps de finir mes stocks et de trouver des solutions de remplacement) :
– Supprimer les cotons-tiges en plastique,
– Passer au shampoing solide,
– Fabriquer ma crème de jour et ma crème pour les mains.

Ma lessive maison.jpg
Ma lessive maison

 

J’ai également diminué les emballages plastiques dans la buanderie. En effet, depuis de nombreuses années, (j’ai commencé quand j’étais étudiante.) je teste des solutions pour laver mon linge, entre les boules de lavages, et le savon de Marseilles en paillette. Cela fait 2 ans que je suis passée à la lessive maison et je pense avoir trouvé la solution adaptée à toute la famille. (La recette ici.)

 

 

Passons à la cuisine, où les déchets s’accumulent à vitesse « grand V ». C’est vrai ça, les industriels ont une salle manie de multiplier les emballages. Donc là, je n’ai pas trouvé de solutions miracle sans changer radicalement les habitudes de tout le monde. Mais encore une fois, j’ai mis en place des petits gestes, comme emmener mes contenants quand je vais faire le marché. Au début étonnés, les commerçants s’y sont habitués, et je ne suis plus la seule à faire cela.

Yaourtiere-YG6528_12potsJe ne le fais hélas pas encore assez souvent, mais vous pouvez également faire vos propres yaourts, desserts lactés, yaourts à boire ou fromage blanc (je vous parle de la multi délices ici).
Achetez vos compotes en gros pots en verre ou en conserve, plutôt qu’en portions individuelles. Achetez votre huile dans une bouteille en verre, et non en plastique. De plus, certains magasins bio proposent maintenant de remplir votre bouteille une fois vide. (possible également avec du vin ou des jus de fruits.)
Nous achetons une partie de nos bières dans une boutique qui pratique la consigne. À quand le retour de la consigne généralisée ???
Pour laver ma vaisselle, j’utilise actuellement un liquide vaisselle bio, mais dès qu’il sera terminé, j’irais remplir le bidon dans mon magasin bio, qui propose ce service.

À l’avenir, je souhaite trouver des pailles en inox pour remplacer les pailles en plastique et je cherche une solution alternative aux bouteilles d’eau, que je suis obligée d’utiliser, car nous avons un adoucisseur d’eau. En revanche, je récupère les bouchons des bouteilles plastique pour une association (renseignez-vous autour de chez vous, il existe de nombreuses associations qui travaillent sur le principe du recyclage des bouchons).

Dans les armoires et dans les placards, il existe aussi une solution simple, l’occasion. N’hésitez pas à vous rendre sur les brocantes et vides greniers ou dans les ressourceries où, en plus de faire des économies, vous pourrez faire de belles trouvailles. Et vous pourrez à votre tour vendre ou donner vos affaires quand elles ne vous servent plus, plutôt que de les jeter. J’ai également découvert les trocs de vêtements organisés. Je vais d’ailleurs participer à mon premier fin janvier. J’amène des vêtements, et je peux repartir avec le même nombre de vêtements, ou tout simplement les donner si je ne trouve pas mon bonheur.
Pour Bibou, nous avons acheté une bonne partie des objets de puériculture d’occasion, et ne parlons pas des vêtements qui, pour la majorité, ont servi avant à ses deux cousins. Cela ne m’empêche pas d’acheter du neuf, mais encore une fois ça limite les déchets.

Bon, vous l’avez vu, je n’ai rien inventé et je ne fais rien d’exceptionnel. Mais je suis persuadée que si chacun d’entre nous s’y met, à son échelle, nous pourrons réellement faire de belles choses. En plus d’être bon pour la planète (et donc accessoirement pour nos enfants), c’est bon pour notre portefeuille et pour notre santé. Alors, pourquoi ne pas se lancer ?

Et vous, quelles sont vos astuces pour limiter les déchets ? N’hésitez pas à les partager en commentaires.

 

41 Replies to “J’ai décidé de réduire nos déchets.”

  1. Tu fais déjà beaucoup de choses pour réduire les déchets 🙂
    J’utilise une pierre d’alun comme déo, ça dure plusieurs années.
    J’ai banni les rouleaux de papier absorbant et le papier alu. J’ai un bac à compost. Notre commune a élargi les déchets à recycler (pots de yaourts, films plastique, blister de médicaments etc).
    L’objectif est d’acheter en vrac certains produits (riz, pâtes, céréales etc)

    Aimé par 1 personne

  2. Dis donc je suis admirative. Je suis aussi passée au lingettes lavables.Je ne connais pas le gant démaquillant , je vais regarder cela de plus près. Et les protections lavables j’y pense de plus en plus.

    Aimé par 1 personne

  3. Super engagement de ta part, je l’ai fait pour me démaquiller mais des fois j’utilise quand même des cotons quand j’en ai trop et je finis à la lingette microfibres lavable. x) Mais c’est rare ! :p
    On essai de faire un peu a notre niveau, mais pareil on est pas des pro. j’aimerais bien testé les shampoing en « pain » et pas en flacon :p

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou! Super initiative. Ici on a des cotons démaquillants lavables depuis un moment, des protèges slips lavables et une cup. Par contre niveau yaourt, j’ai vendu ma yahourtière il y a peu 🙊🙊🙊

    Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir, cet article est très intéressant et dans l’ère du temps. Je me suis aussi mise à la création de lingettes lavables pour moi et mes proches. Je n’utilisais déjà plus de coton grâce à un beurre demaquillant. J’envisage aussi de passer à la lessive maison.
    En tout cas, très belle initiative!

    Aimé par 1 personne

  6. Hello ^^
    J’aime beaucoup tes solutions 🙂 Merci de nous les faire partager !^^
    Habitant encore chez mes parents, je ne peux pas agir partout, mais j’essaie d’agir un minimum à mon échelle ^^
    Je suis passée à la cup pour les règles 🙂 J’ai encore des paquets de serviettes et de tampons qu’il me restait d’avant, mais je n’en achète plus 🙂
    J’ai aussi acheté une boite tupperware pour emmener mon déjeuné le midi. Cela m’évite d’acheter des trucs tout fait au supermarché ou d’aller au resto / fastfood ^^
    Et je vais me commander le gant démaquillant d’yve Rocher pour voir ^^
    Merci
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Et Oui, c’est vrai que le fait d’emmener sa gamelle le midi c’est une très bonne solution. Pour l’environnement, mais aussi pour notre santé (même s’il m’arrive de manger des plats préparé bien sûr 😊). Je suis devenue une grande fan du gant demaquillant et depuis 1 semaine, je teste l’éponge Konjac sous la douche, pour supprimer les fleurs de douche et je suis plutot conquise.

      J'aime

  7. Pour la salle de bain, j’utilise un produit tous les jours et il faudrait que j’achète les lingettes lavables qui pourront réduire les jets de coton. Dans la cuisine, j’ai des bouteilles en verre plus que plastiques, je récupère tout ce que j’e n’ai pas mangé en une fois pour un nouveau repas. Sinon la plupart de mes achats sont bio

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est fou. Il y en a de partout. Mais je suis contente, car il y a une nouveauté dans mon magasin bio. Ils ont mis un bac pour récupérer les plastiques souples (comme les emballages de papiers toilettes par exemple), qui ne sont habituellement pas recyclés. Avec plusieurs entreprises, ils ont monté un centre de recyclage. 😊. Ça me permet de faire recycler ceux que je ne peux pas éviter !

      Aimé par 1 personne

  8. Super article !
    On a mis à peu près les mêmes actions en place chez nous !
    Les shampoings solides j’y suis déjà et je ne reviendrai pas en arrière non plus. J’utilise ceux de Secrets de Provence que j’aime beaucoup et j’aimerai tester ceux des Savons de Joya.
    Pour les cotons de tige, une amie m’a confirmée que les oriculis sont supers. Je vais essayer ceux de Lamazuma je pense.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s