Culottes menstruelles lavables : J’ai testé la marque Sisters Republic.

Vous le savez maintenant, grâce à mes différents articles sur le sujet, j’ai adopté les protections périodiques et les culottes menstruelles lavables. À la fois dans l’objectif de diminuer mes déchets, celui de limiter les produits toxiques en contact avec mon corps mais aussi et surtout, pour le confort.

Durant l’été, j’ai eu la chance d’être contactée par la marque Sisters Republic, qui me proposait de tester l’un de leurs produits. Après un tour sur leur site internet, pour savoir à qui j’avais à faire, j’ai accepté de travailler avec eux. J’ai donc choisi de recevoir le Boxer Ginger, et après 3 périodes de règles de test, je peux enfin vous donner mon avis.

Si vous lisez l’article jusqu’au bout, une surprise vous attend !

Qui se cache derrière Sisters Republic ?

Au commencement du projet, il y a Stéphanie. Femme, maman et entrepreneuse, elle se définit comme conso responsable, car comme moi, elle fait attention à ce qu’elle achète en lisant les étiquettes, et même les petites lignes qui te détruisent la vue. Mais comme la grande majorité d’entre nous, pendant des années, elle ne s’est posée aucune question sur ses protections périodiques. Puis, quand le moment est venu d’accompagner sa fille adolescente dans cette nouvelle étape de sa vie, elle s’est posée des questions. C’est là qu’elle a découvert le poteau rose (Non, pas que les règles ne sont pas bleues, comme on nous le montre dans les pubs. Pardon, mais il fallait que je place cette aberration quelque part). Quand on se penche sur la composition de la majorité des protections jetables, ça fait froid dans le dos. Et puis toutes ces protections jetées pendant des années, ça n’a rien d’écologique. 

Mais alors, quelle alternative ? La protection lavable ! Elle avait déjà testé le concept après son accouchement, avec une culotte absorbante très efficace, mais extrêmement laide et inconfortable. Elle a donc décidé de se lancer un nouveau défi, créer une culotte de règles nouvelle génération. 

En 2018, elle a rencontré Elie-Jo lors d’un dîner entre amis, et elle lui a parlé de son projet. Et qui l’aurait cru, mais ce sujet l’a intéressé. Et oui, un homme s’est intéressé aux règles des femmes ! Et oui, il fait parti des personnes qui ont entendu parler de la polémiques sur la composition des protections jetables, et sa copine avait opté pour la cup. Le souci, c’est que la cup n’élimine pas le risque de syndrome de choc toxique, et les protections lavables existantes n’étaient pas forcément pratiques ou confortables. Il a donc tout de suite accroché avec l’idée de Stéphanie et lui a proposé de rejoindre le projet. 

C’est comme ça qu’est née la marque Sisters Republic, dans l’esprit de deux personnes qui souhaitaient offrir aux femmes des protections périodiques à la fois jolies, confortables, efficaces, écologiques et durables. 

Les promesses de Sisters Republic. 

La marque présente son produit comme une « culotte de règles zéro complexe ». 

0 fuite : Grâce à 3 niveaux d’absorption, vous adaptez votre culotte menstruelle à votre flux du moment et vous profitez de la vie en toute sérénité. (donc, comme vous choisissez vos serviettes ou tampons jetables, en fonction de votre flux). 

0 humidité : Le tissu ultra-absorbant qui se trouve à l’intérieur de la culotte draine et retient le liquide au cœur de l’entrejambe pour assurer un confort sec en surface.

0 odeur : Les culottes sont composées de tissus respirant, il n’y pas d’odeur désagréable, contrairement à ce qu’il se passe avec la majorité des serviettes hygiéniques composées à 80 % de plastique. (non mais on est d’accord, c’est quand même super désagréable !)

0 produit toxique : Tous les tissus, dentelles et élastiques utilisés par la marque sont certifiés Oeko-Tex standard 100 et sont donc garantis sans substance nocive pour vous et l’environnement.

0 déchet : C’est le principe même des culottes menstruelles, elles sont lavables et réutilisables pendant de nombreuses années, c’est autant de déchets en moins pour la planète.

0 gaspillage : Avec ces culottes vous arrêtez de vous ruiner chaque mois en protections périodiques que vous jetez ensuite. Les culottes ont été conçues pour toutes les femmes, elles durent 5 à 7 ans et vont vous faire économiser de l’argent. (selon les études, on parle de 8 100 € dépensés dans les protections périodiques jetables, durant la vie d’une femme !)

Et pour prouver leur efficacité (en plus de faire confiance à de supers blogueuses), Sisters Republic a fait tester l’efficacité de ses culottes par un laboratoire indépendant. Vous pouvez retrouver les résultats de l’étude en cliquant ICI

Le boxer Ginger

Après une première visite sur le site, j’ai tout de suite choisi de tester le Boxer Ginger. En effet, après ma césarienne, je ne porte que des sous-vêtements taille haute, qui ne risque pas de me gêner au niveau de la cicatrice. De plus, je cherchais une solution efficace pour les nuits, car même si j’avais opté pour les protections lavables, j’ai connu quelques déconvenues avec la serviette qui bouge durant la nuit. Enfin, c’était la première fois que je voyais ce type de produit, et j’étais plutôt intriguée. 

Grâce au guide des tailles, vous trouverez facilement votre bonheur. Il suffit de suivre les indications de mesures. 

Il s’agit donc d’une culotte de règles de type boxer short galbant, avec un large élastique à la taille, pour un maximum de confort. Grâce à cette forme, elle est idéale pour les journées actives et/ou sportives, ou comme dans mon cas, pour la nuit. 

Comme toutes les culottes menstruelles, elle peut être utilisée seule, ou en complément d’une cup ou d’un tampon, pour un maximum de sécurité. 

Elle est disponible en absorption LIGHT idéal pour les fins de règles, MEDIUM pour les règles légères à normales ou SUPER pour les règles normales à abondantes. Pour ma part, j’ai choisi MEDIUM (bien que depuis mon accouchement, j’ai la joie de redécouvrir les règles hémorragiques de mon adolescence, qui heureusement, se calment un peu la nuit.)

Mon test et mon avis. 

J’ai reçu très rapidement le boxer, qui est arrivé dans une pochette cartonnée. Comme ça, on reste dans le respect de l’environnement. 

Je vais être sincère, quand j’ai ouvert la pochette, je me suis dit « oh punaise, c’est épais et lourd ! ». Bon, en même temps, on parle d’un sous-vêtement menstruelle, donc forcément, ça ne peut pas non plus être aussi light qu’une culotte en coton. Il est arrivé juste à temps, puisque j’avais justement mes règles ce jour-là. Je l’ai donc directement lavé en suivant bien les instructions de lavage (programme délicat 30°, sans adoucissant, sans javel et séchage à l’air libre), et grâce à la canicule, j’ai pu l’utiliser dès le lendemain. Pour le moment, c’est la 3ème période de règles où je l’utilise, et j’ai la chance de pouvoir le laver le matin, et le remettre le soir, étant donné les chaleurs. Mais forcément, cet hiver, ça sera une autre histoire. 

Le boxer Ginger Sisters Republic
Le boxer Ginger Sisters Republic

Je l’ai donc enfilé dès le lendemain soir, et là, la révélation ! Ce boxer qui, à première vue, me paraissait très lourd et épais, est en fait ultra confortable. Sans parler des règles, je me dis que c’est le genre de vêtement que j’aime porter la nuit. Il monte bien haut, il taille super bien, l’élastique ne marque pas la taille, et je ne me sens pas serrée au niveau des cuisses. Avec ce modèle, aucun risque que le tissu ne vous rentre dans les fesses (Je DÉTESTE ça ! ). Bref, je me répète, mais le mot « confort » correspond bien à ce modèle. 

Le lendemain matin, aucune fuite à déplorer, et je n’en ai eu aucune au cours de mes 3 périodes de règles de test. Avec les serviettes hygiéniques, qu’elles soient jetables ou lavables, il y a toujours un risque qu’elles bougent durant la nuit, et donc que vous ayez le bonheur de vous réveiller en mode film d’horreur, bonne pour une machine à laver non prévue. Ici, aucun risque de ce genre, puisque tout est intergré dans le sous-vêtement. 

J’avais un peu peur d’avoir chaud avec le tissu imperméable, en pleine canicule, mais finalement, aucun souci. J’étais vraiment à l’aise dans ma culotte ! 

Le seul point négatif, je dois vraiment en donner un, c’est que ça n’est pas le sous-vêtement le plus sexy qui soit. Mais en même temps, personnellement pendant mes règles, je recherche avant tout le confort, et là, je l’ai trouvé. 

Je vais me faire poser un stérilet aux hormones prochainement, je vais donc attendre de voir les effets sur mes menstruations avant d’acheter de nouveaux produits, mais si j’ai toujours mes règles, il est clair que je vais racheter des boxers Ginger, pour pouvoir tourner toutes les nuits pendant la période. Maintenant que j’ai goûté à ce confort, difficile de revenir en arrière. La marque propose des « packs », permettant de faire des économies.

En résumé, vous l’aurez compris, je suis très satisfaite du boxer Ginger de Sisters Republic et je le recommande les yeux fermés. Je ne peux pas me prononcer objectivement sur les autres modèles, puisque je ne les ai pas testé, mais esthétiquement parlant, j’aime beaucoup la culotte Colette. Si Sisters Republic décide de lancer un modèle taille haute, je saute dessus sans hésiter. 

Je valide

La surprise !

Vous êtes arrivé au bout de mon article ? Vous méritez bien un petit cadeau. Et si vous avez triché en lisant directement la fin, … Je vous comprends, mon article était hyper long ! :’) Mais au moins, celles qui l’ont lu savent à quoi s’en tenir. 

Donc, si vous passez commande avant le 20 octobre 2020, obtenez 15 % de réduction en entrant le code MAMOUNETTEALOUEST15 (code utilisable une seule fois par personne). 

Et vous, connaissiez vous cette marque ? Avez-vous prévu de la tester ? Dites moi tout en commentaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.